À goûter Charleroi

Cousin du célèbre boulet liégeois, le vitoulet carolo est pourtant bien différent, et tout aussi populaire auprès des habitants. Quant à l’escavèche, au nom un peu exotique, est un plat de poissons qui ne se prépare pas à la dernière minute.

L’escavèche

Bien qu’elle soit d’origine espagnole, l’escavèche s’est très vite ancrée dans les habitus à Charleroi. À l’origine, la préparation servait à la conservation des viandes et des poissons grâce au vinaigre qu’elle contenait. Aujourd’hui, c’est une recette à base de truites ou d’anguilles qui se mange froide, environ deux jours après sa préparation.

La Blanche de Charleroi

Cette bière blanche à base de malt et de froment a vu le jour dans un bâtiment classé du XVIIIe siècle proche de l’abbaye d’Aulne (non loin de Charleroi). Sa caractéristique principale est sa saveur fruitée et désaltérante qui rappelle l’orange, la coriandre et l’ananas.

Les vitoulets

Les vitoulets sont des boulettes de viande hachée qui doivent leur nom à la rapidité à laquelle elles peuvent être cuisinées, ce qui permettait autrefois de les préparer au cas où un invité imprévu arrivait.

La gayette de Charleroi

C’est une petite truffe fondante, garnie de crème au beurre enrobée de chocolat au lait, à l’aspect de charbon. Elle symbolise l’histoire industrielle de la région.